4 troubles musculo-squelettiques les plus fréquents chez la femme active

Principalement causés par des mouvements répétitifs, les troubles musculo-squelettiques touchent les personnes de plus en plus jeunes et plus souvent les femmes que les hommes. Au Québec, 33,1% des femmes d’au moins 15 ans ayant un travail ont déjà souffert d’un trouble musculo-squelettique. Ils représentent 70% des maladies professionnelles, mais toutes ne déclarent pas leur pathologie pour ne pas perdre leur travail. Quels sont les plus récurrents ?

  1. Le syndrome du canal carpien

Non reconnu en tant que maladie professionnelle, le syndrome du canal carpien résulte pourtant de gestes répétitifs entre autres causes. On invoque également des facteurs hormonaux dans la mesure où les femmes enceintes et ménopausées sont plus exposées. Le nerf médian est comprimé dans le tunnel carpien provoquant des symptômes sensitifs, notamment une sensation de fourmillement dans la main et le poignet et des douleurs nocturnes. La prise en charge dépend de l’intensité de la compression. Le plus souvent, une attelle nocturne suffira à faire disparaître l’inconfort.

  1. La lombalgie

La lombalgie représente 20% des accidents du travail. Porter, tirer, lever, déposer des charges même peu lourdes sont des facteurs déclenchants. Les positions inconfortables à un rythme soutenu ou de longue durée en sont également la cause. Un poste de travail adapté, des temps de repos suffisants pour récupérer sont indispensables pour éviter la réapparition des douleurs après le traitement. Car la remise au travail est essentielle pour éviter la chronicité de la pathologie.

  1. Le coude

Les affections du coude touchent beaucoup les femmes travaillant sur des claviers tout en manipulant une souris. Elles se manifestent par une tendinite douloureuse. Longtemps, le traitement a consisté en des infiltrations d’anti-inflammatoires, type corticoïdes. En cas de douleurs récurrentes, mieux vaut contacter un chirurgien spécialiste du coude pour poser un diagnostic. Il arrive souvent que des séances chez un physiothérapeute soient suffisantes.

  1. Le cou

Les problèmes de cou sont bien connus des femmes exerçant un métier dans des bureaux. Des tensions musculaires au cou et aux épaules apparaissent lorsque le regard est rivé sur un écran d’ordinateur trop longtemps. La position assise ne devrait pas se prolonger non plus durant des heures sans coupures. Des exercices d’assouplissement des cervicales tous les quarts d’heure atténueront efficacement les douleurs. Là encore, l’ergonomie du poste de travail est souvent en cause. L’écran devrait être à la hauteur des yeux de manière à ce que le cou ne soit pas incliné vers l’avant.