Mon weekend à Quiberon

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mon week-end passé à Quiberon. Depuis plusieurs mois, je nourrissais l’envie d’aller en famille dans une ville, loin de tout. J’avais pour ainsi dire envie de changer d’air. C’est Quiberon qui a été mon point de chute. Mon séjour à Quiberon m’a vraiment permis de me déstresser et de m’amuser véritablement en famille. Ce fut également l’occasion pour moi de faire la connaissance de Théophile.

Mon premier jour à Quiberon

Toute la besogne que j’ai mise à faire mes bagages, a été largement compensée, le premier jour à mon arrivée à Quiberon. Quiberon présageait alors un merveilleux séjour. J’étais surprise de la qualité de l’hôtel plein air qui nous a hébergés, ma famille et moi. Mais avant l’hébergement, je suis certaine que tout le préambule vous intéressera. Environ une heure de voyage, et me voilà enfin à Quiberon. Je me suis arrêtée à Trinité-sur-Mer.

Cette escale obligatoire. J’ai pris un déjeuner su son port. C’est vraiment surprenant, la quantité de choses qu’il y a à faire et à voir à Quiberon. Après ce déjeuner, Pour me rendre à mon campement, j’ai préféré marcher. Cela m’a permis d’admirer les splendeurs mégalithiques. Chose étonnante, je ne me suis pas immédiatement rendue au camping. La plage de Plouharnel se trouvait sur mon chemin, et j’en ai bien profité d’abord. J’ai pris un grand bol d’air, ce qui m’a bien aguerrie pour la reste du chemin. Après la plage, j’ai pris la direction de Saint-Pierre Quiberon. Après avoir traversé le port de Portivy et marqué une pause sur la côte sauvage, j’ai pu me rendre compte de la grandeur d’une région moins valorisée.

Arrivée enfin à Quiberon, la chose à faire, c’était prendre un verre pour évacuer une partie de la fatigue accumulée durant ma petite promenade. Dans le camping, j’ai fait quelques longueurs dans la piscine, et profité des mains habiles des masseurs, pour des séances de bien-être. La nuit, après le dîner, j’ai regardé quelques épisodes de ma série préférée, avant de me rendre au casino pour terminer la soirée.

Mon deuxième jour à Quiberon

Je n’avais rien de prévu pour cette deuxième journée. Donc idéalement, j’ai fait la grasse matinée. Le réveil a été vraiment long. A mon réveil, le petit-déjeuner était déjà posé sur une table dans ma cabane dans les arbres. Et j’en ai copieusement profité. C’est déjà midi, et la journée ne fait que commencer pour moi. J’avais beaucoup de choses à faire. Et il ne fallait perdre aucune minute.

La séance de bien-être n’était pas à oublier. Donc après ma douche matinale, direction sauna pour une petite cure. La piscine a été mon deuxième point de chute. C’est tout ce que j’ai pu faire dans la matinée dans le camping. Tout le reste de la journée, je l’ai passé en dehors de ses murs. Une immersion m’a permis de découvrir les spécialités locales, notamment au marché de Carnac. A midi, déjeuner léger familial dans un petit troquet. La suite de la journée est encore plus palpitante. J’ai pris la direction de Locmariaquer à l’entrée du Golfe du Morbihan.

En chemin, nous avons fait un arrêt à la pointe de Kerpenhir, afin d’admirer son courant, ainsi que le Port Navalo qui est juste en face. Vers 16 heures, nous avons débuté une balade sur le golfe du Morbihan. Deux heures de balades, et nous en avons réellement pris plein les yeux. C’est une balade que je n’oublierai jamais.