Mes vacances à Roquebrune sur Argens

J’ai très souvent entendu parler de Roquebrune-sur-Argens. Selon l’histoire, c’est un village ayant hébergé les premiers hommes. La preuve est qu’on y a retrouvé des traces de vie ainsi qu’un Dolmen datant du néolithique. Un village aussi riche d’histoire m’a paru intéressant. C’est ainsi que j’ai eu à passer mes vacances à Roquebrune-sur-Argens. Je vous raconte tout sur mes vacances à Roquebrune-sur-Argens dans cet article.

Roquebrune-sur-Argens : Localisation

Le village de Roquebrune-sur-Argens se situe dans le Var plus précisément au-dessus de la vallée de l’Argens.  En effet c’est le point de ralliement entre les massifs de l’Estérel et les massifs des Maures. Vu qu’il relie le bord de mer à quelques kilomètres du centre-ville, je peux vous dire qu’il est étonnement étendu. Je me suis plus renseignée sur cette ville de 11486 d’habitants et selon les informations, la ville de Roquebrune-Csur-Argens s’est ouvert au tourisme en 1960.

Les campings de Roquebrune-sur-Argens

Une fois arrivé dans ce village majestueux, il fallait choisir entre me procurer une maison,  un camping, un hôtel et les locations de Roquebrune pour mon  logement. Vu que j’avais un penchant pour les campings, il me suffisait juste de choisir camping à Roquebrune sur Argens. Entre autres, il y avait les campings  La Beaumette, Les pêcheurs, le moulin des Iscles, Lei Suves, Le campinus. J’ai fini par séjourner au camping les pêcheurs car j’en avais fait la promesse à  Veronica, une amie qui était déjà venue à Roquebrune-sur-Argens.

C’était un camping situé au pied du rocher de Roquebrune-sur-Argens. Lors de ce camping, j’ai eu accès à un espace aquatique complet avec piscine chauffée, un wi-fi gratuit ainsi que de ses jeux diversifiés. Pour vos enfants, ce camping dispose d’une aire de jeux aménagée qu’ils adoreront. Les rivières et les plages ne sont pas du tout loin du camping et vous pouvez, comme moi faire des randonnées sur les massifs rocheux afin de vous détendre. Ce ne sont là que quelques-uns parmi les nombreux avantages qu’offre ce camping.

Ce que j’ai eu à faire sur Roquebrune-sur-Argens

Par ma qualité d’expérimentée, je peux vous confirmer qu’il y a assez à voir et à faire à Roquebrune-sur-Argens. Comme activités de loisirs, à part les jeux et activités sportives et nautiques, j’avais le choix entre opter pour une ballade et visiter les endroits incontournables de cette ville. Alors, en matière de balade, je vous propose de  faire des randonnées sur le sentier du mimosa, le circuit Le pierredon et pourquoi pas l’Apier du Raybau ? Si vous aimez plus la culture alors choisissez une visite guidée dans les centres historiques de Roquebrune-sur-Argens afin de tout savoir sur son histoire.

Par ailleurs, si vous vous intéressez à  ce qu’il y a à visiter aux alentours de Roquebrune, je peux vous dire que le village médiéval de Roquebrune est tout aussi une merveille. Je n’ai pas pu visiter tout ce qu’il y avait aux alentours de cette ville. Mais, La maison des chocolats est un lieu que vous ne devez manquer de visiter surtout si vous êtes fan de gourmandises. Vous pouvez aussi faire une excursion dans les calanques de l’Esterel. La maison du patrimoine, la maison du Terrior, la capitale du parfum, les plages des Issambres, Le Verdon et ses gorges garantissent aussi d’uniques et belles expériences.

Les restaurants de Roquebrune-sur-Argens

Ce merveilleux village dispose de plusieurs restaurants qui proposent tous des repas délicieux et dans un cadre sain. J’ai fait un tour à la Guinguette, et c’était vraiment un lieu paradisiaque. Il vous est proposé dans ce restaurant une cuisine Française traditionnelle à savourer. Toutefois, il n’y a pas que La Guinguette à Roquebrune ! Il y a aussi Le Z restaurant, L’orée du bois et surtout La Romantica qui  vous offre une belle vue sur la grande Bleu et l’Esterel. S’il y a d’autres restaurants que je peux vous recommander c’est bien Le paradis du Liban, Le jardin de l’Arena, Autres Ray’son, Sépia, La cuisine de Cesar. De beaux restaurants à Roquebrune-sur-Argens ? Il y en a assez.