Ma nounou est la meilleur des assistante maternelle

Le rythme effréné de la vie moderne requiert une grande organisation quand on est maman. Avec le régime de travail administratif qui s’étale sur toute la journée, il est impératif de mettre au point une alternative pour prendre soin de votre enfant. À moins que vous n’ayez la chance de travailler à domicile ou d’avoir un proche qui adore les enfants, vous devrez choisir un système de garde pour votre bébé. Entre les nounous, les crèches et les assistantes maternelles, il faut faire le bon choix. Voici les différents modes de garde d’enfant pour que vous puissiez trouver celui qui vous convient.

• L’assistante maternelle :

L’assistante maternelle doit être agréée (ayant obtenu une certification officielle) pour qu’elle puisse accueillir des enfants chez elle. La garde, dans ce cas, est soit à temps plein, soit à temps périscolaire.

C’est Conseil Général qui décide si une personne est apte à devenir assistante maternelle ou pas. La candidate est étudiée sous tous les angles : son âge, sa formation, sa santé physique et mentale, la qualité de son logement, le nombre d’enfants que ce dernier peut accueillir… Le travail de l’assistante est encadré par la PMI : Protection Maternelle et Infantiles. Les horaires sont une convention entre elle et vous, sans dépasser les 45heures par semaine.

Si vous cherchez une assistante maternelle non loin de chez vous ou de votre lieu de travail, cherchez dans les listes PMI à la mairie, les annuaires en ligne ou dans les catalogues qui vous proposent directement les sites web des assistantes. Par exemple, si vous habitez dans le Taillan Médoc, il suffit de chercher en ligne une assistante maternelle Le Taillan Médoc pour trouver celle qui vous convient.

• La nounou :

Administrativement appelée «auxiliaire parentale», la nounou est recrutée par votre mari et vous et elle travaille dans votre domicile. Contrairement à l’assistante maternelle, une nounou n’a pas besoin de formation professionnelle ou d’agrément gouvernemental pour qu’elle puisse exercer.

Si vous êtes amie avec une autre maman, vous pouvez avoir recours au système de «garde partagée» pour alléger les coûts financiers et se partager les frais. Dans ce cas, il faut être certain que votre enfant s’entende bien avec celui de votre ami pour ne pas créer de tensions inutiles entre eux.

• La crèche :

La crèche est réservée pour les enfants âgés entre 2 mois et demi et 3 ans. Que ce soit une crèche privée ou publique, la garde dans une crèche est assurée par des professionnels.

Choisir de mettre votre enfant dans une crèche, c’est décider de son immersion dans l’univers social. Contrairement à tous les autres modes de garde, votre enfant sera entouré par des enfants de son âge qui ne peut que lui être bénéfique. Le nombre de place dans les crèches est généralement très limité. Pensez à vous y prendre à l’avance pour y trouver une place.

• La baby-sitter :

Vous avez un rendez-vous ce soir et vous devez impérativement y être ? Ou bien, vous voulez prendre une pause et profiter de votre journée en solo ? Dans de telles situations, une baby-sitter est la meilleure solution. Cette dernière intervient de manière ponctuelle que ce soit de jour ou de nuit. Il est compréhensible que certaines histoires de baby-sitters fassent froid dans le dos, mais ce ne sont que des exagérations. Les baby-sitters en France sont contrôlés et à votre tour, n’engagez pas n’importe qui et ne vous laissez pas tenter par les tarifs les plus faibles. Pour trouver le bon baby-sitter, vous pouvez contacter des agences spécialisées, mais la meilleure optique reste celle de contacter une personne de confiance que vous connaissez déjà ou en qui vous avez foi.