L'ART DE LA PATIENCE ♥

Une des choses qui a contribué à faire évoluer ma vie ces derniers mois, c'est le désencombrement.
Il y a encore quelques temps, j'étais phobique du rangement. Ma technique était celle des petits tas, sans rien jeter ("ça peut toujours servir").
Je me rendais compte que cela n'était pas vivable mais je ne savais pas faire autrement.
 Tout continuait à s'entasser et à déborder.
Je me sentais aussi encombrée dans mon esprit que dans ma maison.
J'ai changé petit à petit et je crois que c'est une des clé du changement durable.
A force de m'y atteler, petit bout par petit bout, aujourd'hui, je sais que j'ai progressé dans ce domaine.

Je n'ai pas suivi de plan d'actions très ordonné.
J'ai souvent été découragée et j'ai eu l'impression de ne pas avancer.
Chaque action que je faisais était minime.
J'y suis allée pas à pas.
Tiroir par tiroir.

Au départ, je ne jetais presque rien.
J'avais peur de jeter.
Et puis, à force de désencombrer, j'y suis arrivée de mieux en mieux.
Je suis même revenue sur les tiroirs du début pour refaire du tri.
Aujourd'hui, je cherche encore comment m'alléger encore plus.

Bref, le désencombrement, c'est comme la course à pieds : la première fois tu cours 10 minutes et tu crois que tu vas mourir et au bout de 6 mois tu te dis que, finalement, tu pourrais faire le marathon.

xoxo 
 noufinwonderland@hotmail.fr


Commentaires

  1. j'aime beaucoup ta comparaison avec le marathon, moi aussi je m'y atèle mais j'ai vraiment l'impression que c'est sans fin!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison c'est sans fin ;-) un peu sur le principe de l'amélioration continue. ça ne me gène pas que ce soit sans fin, mais seulement si je ne me sens pas débordée par la situation ;-)

      Supprimer
  2. C'est cool si tu y arrives. j'aimerais beaucoup !
    C'est très difficile pour moi ! Comme toi, je garde, on ne sait jamais. :-D
    J'essaie, en ce moment, de désencombrer ! parce que j'ai l'impression que ça allège mon cerveau aussi.
    Mais bon, je n'en suis pas au marathon comme toi. J'en suis encore à la marche pour aller jusqu'à la boulangerie. :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hi, hi tu m'as fait rire avec ta marche jusqu'à la boulangerie. Moi aussi j'ai vraiment la sensation que mon esprit s'allège et du coup, ça me motive pour continuer. Mais au début, j'ai bien galèré lol

      Supprimer
  3. Le plus difficile c'est de lancer. Ensuite on se rend compte que ça fait un bien fou et on ne peut plus s'arrêter :)
    Bon marathon alors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais oui, c'est exactement ça. Récemment, j'ai même réussi à vider un peu ma bibliothèque alors que je pensais ne jamais y arriver :-D Se fixer de petits objectifs faciles à atteindre aide beaucoup de trouve

      Supprimer
  4. C'est assez vrai, et comme dans la course à pied je trouve que rien n'est jamais gagné, par moment tu arrives à désencombrer sans problème et par moment c'est plus dur de jeter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien vrai ça. il y a des périodes plus propices et j'ai remarqué que ça dépend aussi de notre état émotionnel. et puis, il ne faut pas forcement se mettre la pression quand ça ne vient pas ... chaque chose en son temps, comme on dit ;-) ça doit rester un plaisir

      Supprimer
  5. Oui c'est tout à fait ça : on s'y met petit à petit. Et je trouve que ça en vaut vraiment la peine, on se sent plus léger après. Pour ma part j'ai l'impression que désencombrer mon intérieur m'aide à mieux me connaître. En tout cas, bravo pour ces premières étapes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mieux se connaitre, oui ... un peu comme si on enlevait les couches d'un oignon et qu'au fur et à mesure on découvrait plus d'authenticité.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire